06 63 12 29 39 - 06 68 26 70 30 contact@alain-pons-photographe.fr

La société, empreinte de l’homo sapiens…

   les « traces » laissées par l’humain sur la Terre

Quelles traces laisse l’humain sur la Terre ? 

Ma galerie photographie société met en avant l’assemblage de mes 2 premiers thèmes : l’humain et la nature.

Depuis que l’humain est arrivé sur la Terre, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il l’a un peu modifié, la planète, dite bleue, surtout avec l’arrivée du progrès au 20éme siècle.

Est-elle aussi bleue et verte maintenant, avec toute l’activité humaine ?

Les climato sceptiques et surtout les défenseurs de l’économie très libérale, les lobbys des produits chimiques et autres nuisances mettent en avant l’utilisation indispensable de leurs « solutions ».

Au passage un coup de projecteur sur l’alternative au chimique avec une association qui se bat pour les produits naturels en opposition aux pesticides ASPRO-PNPP

Des images sur des sujets parfois sensibles

Dans ce 3éme volet, je présente mes images d’architecture, de publicité, les constructions et matériaux divers : bateaux, autos, motos, objets manufacturés…,

Et aussi certains tags « sauvages », les dégradations et pollutions diverses, des ruines, des épaves, la vie en général, un grand fourre tout du meilleur et du pire.

Ce sont les empreintes de l’humain sur Terre, ses traces, plus fortes, plus visibles, plus toxiques que les traces de tous les animaux, et des autres mammifères

Le « jeu » de la post production numérique est utilisé à dessein selon les sujets, la photographie est un jeu de constructions, un regard instantané qui montre, dés sa capture, le passé !

Cependant gardons à l’esprit que l’objectif premier de photographier est de faire plaisir à son auteur.e, comme pour d’autres artistes peintres, dessinateurs, sculpteurs, lesquels.lles font ce qu’il leur plait, n’est-il pas ?…

Le regard

Ensuite vient le regard du public et d’autres photographes sur la photographie et la société… (par exemple Gisèle Freund 1974 – ouvrage disponible dans des médiathèques).

La photographie permet de montrer, de témoigner, il est cependant nécessaire de susciter l’émotion, il faut impérativement se démarquer face au milliard de photographies prises chaque jour.

Sur Instagram, il y a même un compte qui reprend sous forme de photo mosaique les mêmes sites photographiés de façon quasi identiques (insta_repeat), cela devient parfois lassant… 

Quant aux expositions, les Rencontres d’Arles notamment, offrent une vision large, avec heureusement plus de visuels agréables que d’images « farfelues », à vouloir être original certains font du flou illisible ou du « noir c’est noir, plus d’espoir » smile ! (Cela reflète bien sûr mon parti pris nécessairement subjectif).

En conclusion 

La Nature et l’homme sont faces aux grands dangers du bouleversement climatique, l’activité humaine de 7,8 milliards d’individus serait-elle vraiment inoffensive pour notre planète ?

La Terre survivra, mais l’humanité ?   Tout ceci étant provisoire.

N.B. : galerie en défilement automatique ou en vue par vue en cliquant sur une photo.

Quelques un de mes lieux photographiés sont présents dans mon article « Mes spots photo exceptionnels« .

 

 

Mis à jour le 7 octobre 2021, puis le 6 août 2022.

0 0 votes
Évaluation article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires