3,14 kilomètres carrés de liberté surveillée *

La Covid-19 en France en 2020

Réclusion (temporaire) ou bien « Assignation en résidence surveillée »…**             

Cet événement s’est déroulé en France du mardi 17 mars 2020 au mardi 2 juin 2020 pour le plus « dur ».

Après le temps présent du journalisme consensuel et parfois (souvent ?) inféodé au pouvoir, vient le temps de l’histoire, laquelle a déjà commencé ***

*     soit la surface d’un rayon de 1km de distance, texte de présentation : plus bas sous la galerie photos
**   ne pas confondre avec agence régionale de santé…
***  3 ouvrages déjà parus (voir en bas)                                                                                                      
En ligne le 16 juin 2020, mis à jour le 28 juin, en juillet puis le 25 août.

Image ci-dessous : voici un exemple du périmètre autorisé en sortie d’une heure par jour avec 1 km de rayon, réalisé avec calcmaps, soit : « déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie »  (Cf : décret du 16 mars 2020).

la carte de sortie loisirs autorisée de 1 km de rayon pendant le covid-19. Une heure par jour, très restrictif...

 

défilement automatique, arrêt en cliquant sur l’image pour un défilement manuel et voir la légende image

3,14 Kilomètres carrés de liberté

La Covid-19 en France en 2020 (récit surveillé !)

Historique  :

Le mardi 17 mars 2020 à midi, la liberté de se déplacer s’est arrêtée en France.

Le Président de la République Française Emmanuel Macron a prononcé la veille en soirée un discours au langage brutal en prononçant 6 fois : « Nous sommes en guerre ».

On peut constater et vivement regretter une grave erreur de communication ou bien la réussite assumée de créer une véritable peur, ce qui a effectivement réussi pour une très grande partie de la population.

Quand nous sommes en guerre, il est étonnant que le Ministère de la défense n’ait pas été associé, il aurait sûrement eu son mot à dire et question gestion, la supervision par des militaires est parfois salutaire (et je ne suis pas du tout pro armée !), surtout quant les politiques et les scientifiques pataugent (Général Pierre de Villiers : « Qu’est-ce qu’un chef ? » 10 juin 2020

Confronté, en revenant au moyen âge, au doux mots « bouillotte », « confinement », situation plus précisément définie comme : « assignation en résidence surveillée » ou « réclusion »…

Quant à la phénoménale sanction de 135€ pour la première incartade et à l’ineptie de devoir remplir soi même son « autorisation de sortie de sa résidence », je me suis résigné à faire des tours dans le cercle de 1 kilomètre autour de mon domicile, appareil photo en mains (heureusement pour ma santé mentale j’ai fait d’autres choses, avec le pouvoir de dire non, comme chaque humain…).

Soit une superficie de 3,14 km², cercle dûment établi avec calcmaps ou la «magnifique» (sic) création d’une Isochrone sur le site géoportail.

 

       L’information :

Depuis un certain temps, le temps de ce « petit » virus, le temps présent, le temps d’après, la communauté scientifique et médicale, les lanceurs d’alertes*, une certaine Presse (France Soir notamment, mais aussi André Bercoff Sud Radio) sont partis en quête d’informations vérifiées et donc vérifiables, cela s’appelle l’investigation, pendant que les médias habituels répétaient en boucle des infos pro gouvernementale.

Ces informations (« non officielles »…), chiffrées et argumentées de façon détaillée, ce sont bien souvent les chiffres les révélateurs, démontrent que le Président, son gouvernement et son « pseudo » conseil scientifique ont sans aucun doute commis de très graves erreurs avec cette réclusion de la population (Phrase modifiée au 26/08/2020, car selon le professeur Christian Perronne 25000 morts en France auraient pu être évitées.

(En un seul exemple : la France est dans le groupe de tête pour le pourcentage en nombre de morts par rapport au nombre de contaminés). 

La peur créée auprès des citoyens et l’interdiction faite aux médecins de traiter les patients avec les moyens que l’on doit ou peut utiliser quand on est médecin (notamment le premier front des généralistes), lesquels pouvaient et auraient du apporter les « premiers secours » en situation d’urgence, ne sont pas des situations gérées sérieusement (Cf livre du Docteur Jean-Jacques Erbstein en référence plus bas).

        Conséquences :

Les violences physiques envers les femmes et les enfants, les dégâts psychologiques, le saccage économique du pays, tout cela est résolument monstrueux.

Encore une fois les chiffres parlent, des médecins expriment leurs constatations.

Et ce ne sont pas des chiffres de complotiste, » que nenni », il s’agit bien de chiffres officiels, des tableaux comparatifs (Wikipédia par exemple, lien plus bas), de Santé Publique France, Insee, de l’Oms… (même si cette dernière est sujette à de fortes critiques justifiées).

Des actions en justice sont engagées, devant le Conseil d’État entre autre (Mais le copinage à ce niveau est tellement en conflits d’intérêts…).

  Littérature :

– Ce livre nous décrit la vue de l’intérieur même de ce pays qu’est la Chine. « Strictement confinée pendant plus de 60 jours, ce qu’elle écrit n’est pas ce que nous entendons de la Chine ». le Journal de Fang Fang est parue le 9 septembre 2020 : chez Decitre.fr par exemple ou une librairie près de chez vous, et aussi chez Chapitre.fr

 

– livre « Anatomie d’une crise sanitaire » 17€ du passionnant Anthropologue médical : M. Jean-Dominique Michel, son blog est incontournable : Anthropo-logiques  « Être humains en 2020, mais quelle histoire! »

– paru : Docteur Jean-Jacques Erbstein « Je ne pouvais pas les laisser mourir » 7,95€

un nouveau livre du Docteur Christian Perronne, chez Albin Michel ce 17 juin 2020 : « Y a-til une erreur qu’ils n’ont pas commise ? »  16,90€  –  « Ce témoignage féroce dénonce les enjeux d’égo et de pouvoir, dans les coulisses de la crise sanitaire mondiale. » par l’auteur de La vérité sur la maladie de Lyme (Odile Jacob),  annonce l’éditeur.

Le livre de Lionel Astruc, mars 2019 : L’art de la fausse générosité. La fondation Bill et Melinda Gates

– Stock publie le témoignage censuré en Chine de Fang Fang, écrivaine originaire de Wuhan (sortie prévue le 9/9/2020)

Source : https://www.livreshebdo.fr/article/coronavirus-deux-nouveaux-essais-polemiques-paraitre

– Un livre aussi de Bernard Henri Lévy…

Autres infos, entre autres… :

  • 5 juin 2020 : un article très détaillé : « Covid-19 : premier bilan de l’épidémie » un peu long à lire chez Revuepolitique.fr

  • 9 juin 2020 : un article de France Soir  (depuis quelques temps France Soir fait du rédactionnel d’investigation sur le sujet).

  • 16 juin 2020 : le Professeur Christian Perronne en interwiew chez Sud Radio

 

  • La page Actualités de la ligue nationale pour la liberté des vaccinations, association qui présente une autre vision de la vaccination…

  • 23 juin 2020 : Est-ce assez clair ?! 554 356 vues au 26/08/2020 tout de même… « Finalement la chloroquine…« Didier Raoult

 

  • rejoignez le groupe sur FB « REACTION19 » et son initiateur, avocat professionnel compétent et combatif, Maître Carlo Alberto Brusa

 

  • Quelques vrais bons lanceurs d’alertes sur Youtube, en voici 3 essentiels, chez lesquels vous trouverez d’autres ressources, je ne cautionne pas tout en bloc, comme le reste, à chacun de vérifier !

En conclusion (provisoire…), car comme me l’a fait remarquer fort justement un membre éminent de ma famille : temps présent = temps du journalisme (et du blabla…), temps futur : temps de l’histoire.

Le temps de l’histoire arrive, il pourrait être sévère pour les responsables,  jamais coupables ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *