Alain Pons Photographe

Alain Pons Photographe

8 + 13 =

Questions Réponses

Quelle est votre activité photographique ?

J’interviens en reportages, travaux d’illustration tourisme-presse, créations artistiques et ma banque d’images.

Sur devis selon cahier des charges client et concertation préalable.

Un contrat de cession de droits d’auteur est proposé, selon utilisation(s) client(s).

Je travaille exclusivement en extérieur et je ne propose pas de photos d’identités notamment, et je laisse derrière moi la photographie dite « sociale » : mariage, portrait (ce dernier sujet étant traité uniquement à des fins artistiques).

Vous déplacez vous ?

Oui, je me déplace France et étranger.

Bien que ne maitrisant pas vraiment la langue de William Shakespeare, je me débrouille dans n’importe quel pays. « My mother was an English teacher, but me i was a very bad schoolboy ! »

Avez vous un magasin ?

Je n’ai pas de magasin ni studio, pour l’instant…, par contre je suis bien visible sur rendez-vous !

Et j’interviens aussi sur mes formations photo.

Pour acheter vos photos ?

Mon site de vente en ligne est programmé pour le 2éme semestre 2020, en attendant il suffit de me contacter, et si besoin j’envoie une grille de recherche destinée à sélectionner mes images correspondant aux critères recherchés, si j’ai bien sûr des images en rapport !

Peux t’on utiliser vos photos gracieusement ?

Sauf cas particuliers pour des causes et organismes humanitaires dûment identifiés, je facture toutes mes prestations. De nombreuses banques d’images proposent des photos, images etc… parfois « gratuitement »…

Toutes les images présentes sur ce site font l’objet d’un copyright : elles sont toutes soumises au droit d’auteur, sans exceptions. Toute utilisation, quelqu’en soit la proportion (tout ou partie de l’image, retouchée ou non par quelque moyen), à des fins privées, personnelles ou commerciales est strictement interdite sans autorisation de l’auteur. De même, toute inclusion sur un support informatique devant faire l’objet d’une diffusion non commerciale (CD-ROM, Site Web ou autre) est soumise à autorisation de ma part. Pour toute demande, me contacter par email, ou par le formulaire ci-dessus. 

BIOGRAPHIE Alain Pons
Petit, tout petit, je commençais à sauter une classe en maternelle… Puis je redoublais ma 6éme au collège, et je redoublais encore (brièvement) ma seconde en arrêtant ma scolarité joyeusement à Noël….
En clair je m’ennuyais fermement et j’avais régulièrement l’observation suivante sur mes bulletins de notes « peut mieux faire »…
                                                        « My Mother was an english teacher, but me i was a very bad schoolboy ! »
La suite démontra que je fis plus et mieux.
Désespérant mes parents enseignants, mon papa passionné de photographie eut l’idée, m’ayant transmis son hobby pour la petite boîte, de me placer en apprentissage.
Me voici donc Apprenti photographe en 1975* chez un Maître Artisan aux Martres de Veyre / Vic le Comte (63), où j’appris autant dans le magasin que dans le studio ou en chambre noire et en reportages mariages (12 photos sur la pellicule du Rolleiflex, fallait pas se louper au moment des alliances…). J’obtins mon C.A.P. de photographe en 1978 (Lequel C.A.P. ne constitue ni un gage de savoir faire ni une obligation pour être professionnel dans la photographie, c’est dit).
Constatant rapidement que les voies de reporter photographe à travers le monde étaient compliquées et qu’à part être ouvrier dans un magasin photo, j’aurais des difficultés à poursuivre, je m’orientais vers le transport où je restais une douzaine d’années, profitant de la vie, comme toujours et poursuivant la photographie en loisir.
Quelques métiers très différents plus tard dont une création d’entreprise dans le tourisme en 1991, puis en vendeur de matériels de boulangerie, et ensuite… (je vous la fait court), nous arrivons à l’année 1999 où je passe de mon reflex Nikon F601 (et avant le Nikon FM) à l’un des premiers compacts numériques surprenant de l’époque : le Sony Mavica** soit 6 photographies haute définition de 1,3 MP sur une disquette (les moins de 20 ans voir au dessus chercheront sur Internet ce qu’était une disquette…).
Oui, 6 photos maximum et un appareil qui coutait environ 1000€. Viendront un Nikon Coolpix 995 (3MP sur carte mémoire), et en 2004 le Nikon D70, ensuite D80, D200, D300s et Nikon D800, désormais équipé en hybride pour le poids et le moindre encombrement.
(J’ai vendu le Mavica sur Ebay mais j’ai récupéré un modèle plus ancien, de 1977 probablement, le Mavica du service communication de la Fnac, toujours les photos sur disquette et avec encore moins de définition, j’en parlerais un jour dans mes blogs « Patin Coufin » et « Foto Plouf » sur formation-photo-auvergne).
En 2003 je m’engage dans la formation du Brevet d’État d’Accompagnateur en Montagne que j’obtiens en juin 2005 (brillamment, ah mais !), me voilà avec le niveau Bac, tout arrive.
Toujours en 2005, dés le mois de mai, j’associe mon métier de photographe à celui d’Accompagnateur en Montagne (ou vice versa), opérateur de séjours et de voyages (séjours en tout compris) et je m’enregistre rapidement organisme de formation professionnelle.
2008 verra la sortie d’un topo guide randonnées, avec une quinzaine d’itinéraires, mes écrits, illustré avec mes photos bien sûr (La Chaîne des puys, spécial rando facile aux Éditions Guides Goursau, plus de 5000 exemplaires vendus, épuisé et du reste obsolète).
10 années où j’apprends toujours moi aussi avec une multitude de rencontres passionnantes, en statut de travailleur indépendant avec ses joies et ses difficultés.
Fin mars 2015, contraint d’arrêter avec ce statut je poursuis avec bien davantage de temps libre en entrepreneur salarié en avril 2015, toujours la passion de mes reportages, de mes clients et de mes formations, dont, entre autres, la confiance de Christian Cromarias, le patron du magasin CAMARA à Cournon d’Auvergne pour les « coaching photo tour » Camara et ce depuis leur mise en place en juin 2015.
Je continue de découvrir la photographie, j’oriente ma curiosité vers la présentation de mes photos (tirages, agrandissements, livres albums, cartes postales…), je vais voir des expositions, je rencontre d’autres photographes, je m’intéresse de très prés aux évolutions de la vente de photographies dites « décoratives »… et de la photographie sous tous ses aspects.
Désormais je suis très souvent en enseignement dans mes stages photos avec des élèves curieux, passionnés, beaucoup de questions, et je suis à leur écoute. Ce sont de nombreux échanges, avec des stagiaires (élèves c’est pareil) ô combien sympathiques !
(La photographie est peut-être mieux « apprivoisée » par les personnes sensibles, agréables, aimant l’humain et la nature… ?)
et toujours  de ci de là des reportages, sans oublier des séjours hors Auvergne dont la Bretagne, les Cévennes par exemple
où la lumière et les sujets sont tellement chouettes !
Arriverais-je à la faire mon exposition, après l’unique de 1978 en duo avec mon confrère apprenti comme moi Jean-Louis Tonnelier ?
Question de temps, c’est d’ailleurs l’un des fondements de la photographie.                                                                                                                                       

*  5 trimestres validés pour retraite carrière longue, merci Papa, merci Maman !

** Sony Mavica

(Un grand merci à mes très nombreux clients, élèves, clients, fournisseurs, famille, amis, je suis là pour vous mais vous m’apportez beaucoup)

 

Mes formations à la photographie : www.formation-photo-auvergne.fr

Alain Pons Photographe

63100 Clermont-Ferrand

[uniquement sur rendez-vous]